Archives

  • 2022-09
  • 2022-08
  • 2022-07
  • 2022-06
  • 2022-05
  • 2022-04
  • 2021-03
  • 2020-08
  • 2020-07
  • 2020-03
  • 2019-11
  • 2019-10
  • 2019-09
  • 2019-08
  • 2019-07
  • b iframe width height src https www youtube com

    2022-09-17

    r> Conclusion. – A customized bite block 6-Hydroxydopamine easy-made and worthy of clinical use.
    © 2019 Societ´e´ franc¸ aise de radiotherapie´ oncologique (SFRO). Published by Elsevier Masson SAS. All rights reserved.
    Mots clés :
    Embout buccal
    Cancer de la tête et du cou
    Complications orales
    Radiothérapie
    Objectifs. – Cette étude présente la méthode de la fabrication d’un embout buccal individualisé pour la radiothérapie du cancer de la tête et du cou et discute son influence sur la dosimétrieet sa valeur de son application clinique.
    Matériels et méthodes. – Pour réaliser un embout buccal individualisé dans cette étude nous avons utilisé des empreintes endobuccales fines en silicone. Pour le type I, seules les alvéoles supérieure et inférieure de l’embout buccal buccale ont été revêtues de caoutchouc de silicone et des empreintes de dents ont pu être obtenues. Pour le type II, toutes les parties de l’embout buccal ont été recouvertes de silicone pour s’assurer que les empreintes des dents, de la langue et d’autres tissus intraoraux pouvaient être obtenues. Les résultats obtenus chez 60 patients irradiés dans la cavité nasale, les sinus paranasaux et la zone oromaxillofaciale ont été évalués. Pour chaque patient, les plans de radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité créés avec et sans embout buccal ont été comparés et des données ont été collectées sur les complications radio-induites.
    ∗ Corresponding author at: Tianjin Medical University Cancer Institute and Hospital, Huan-Hu-Xi Road, Ti-Yuan-Bei, He Xi District, 300060 Tianjin, China. E-mail address: [email protected] (P. Wang).
    Résultat. – La fabrication d’un embout buccal individualisé prend environ 20 minutes et le coût total est d’environ 10 dollars américains. Le type I est utilisé principalement pour le cancer des cavités nasosinusi-ennes, le type II pour les cancers de la cavité buccale et des glandes salivaires, en particulier pour le cancer de la langue. L’utilisation d’un embout buccal individualisé peut réduire la dose délivrée aux organes à risque. Au cours et après la radiothérapie, aucun patient n’a été atteint de mucite orale de grade 3 ou plus, de dysgueusie ou de xérostomie.
    Conclusion. – La simplicité de la méthode de fabrication d’un embout buccal individualisé permet de lancer l’utilisation clinique.
    © 2019 Societ´e´ franc¸ aise de radiotherapie´ oncologique (SFRO). Publie´ par Elsevier Masson SAS. Tous droits reserv´es´.
    1. Introduction
    Head and neck cancer constitutes a group of mucosal can-cers located in the upper aerodigestive tract, including oral cavity, nasal cavity, paranasal sinuses, oropharynx, hypophar-ynx, and larynx. Treatment of head and neck cancer is often based on clinicopathological findings, treatment intent, and organ preservation and function. Among the therapy methods, radiation therapy or combination with surgery or chemother-apy is one of the main treatments for head and neck cancer [1,2]. Despite the development of more advanced intensity-modulated and image-guided radiation therapy, radiation-induced oral complications are still high for patients with head and neck cancer, such as mucositis, taste dysfunction, xerosto-mia and so on. Radiation-induced oral complications have an adverse effect on the quality of life of patients with head and neck cancer and the outcome of radiotherapy [3,4]. In particular, among radiation-induced oral complica-tions, the tongue, lips and mandible are not static structures, which lead to differences in every position and alignment in patients during CT scans and radiotherapy. These repeatable variations can increase the difficulty of positioning and aggravate radiation-induced toxicity [5].